Vous êtes ici
Accueil > Idées > Extension du domaine de l’incertitude

Extension du domaine de l’incertitude

 Dans l’état du Delaware qui est le paradis fiscal « in house » des États-Unis d’Amérique, la paisible cité de Wilmington, plantée au beau milieu du conté de « New Castle », offre son meilleur score : soixante deux pour cent, à la démocrate anti-corruption alors que les deux autres contés notamment celui de Dover qui ne bénéficie qu’incomplètement de la dynamique de l’implantation des sièges sociaux d’entreprises transnationales, si propice à Wilmington, se tournent sans hésitation vers Trump…

 Dans l’Ohio, le conté de Cuyahoga, du nom de la rivière qui baigne le million et demi d’habitants de l’agglomération de Cleveland abrite une forte communauté polonaise ainsi qu’une importante communauté slovaque. A priori, ces dernières entités sont composées de personnes de race caucasienne (blanche) et sont peu intéressées, c’est un euphémisme, par les grands chantiers sociétalistes comme le mariage gay ou la libéralisation de l’IVG. Pourtant  le conté de Cuyahoga donne une majorité à Clinton tandis que tous les contés périphériques choisissent Trump. On observe un mouvement comparable au plus près de Philadelphie et, plus loin, de Baltimore.

 Dans tous les états, cette partition demeure observable. Il n’est pas jusque dans l’état de New York, fief s’il en est un, de Clinton que l’influence de la démocrate s’étiole dès lors que l’on s’éloigne des centres. Si Manhattan, le Queens, Brooklin et surtout le Bronx – avec son score de quatre vingt neuf pour cent – font figure de citadelles, il n’est pas indifférent de constater qu’une fois passé le panneau de Rochester ou d’Albany, le vote Trump reprend force et vigueur. Il en est de même dans le Massachussetts, le New Hampshire ou le Maine que la ville de Portland ne suffit pas irriguer de part en part.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top