Vous êtes ici
Accueil > Idées

Amis entrepreneurs : faisons nos comptes selon Saint Macron…

De nombreuses faiblesses au plan entrepreneurial…    Le volet économique du programme du candidat E. Macron souffre de nombreuses faiblesses du point de vue strictement entrepreneurial : inclarté sur les obligations déclaratives grevant l’exercice des métiers en lien avec les plateformes d’intermédiation sur le web, par exemple. Ces inclartés induisent la crainte

Présidentielles 2017 : les pros au gramme et au kilo

En marche ! En route ! En avant… ou la dialectique de la fuite …devant soi-même !    « En marche » c’est un peu le NSFAP en version « hipster glabre ([^1] ) », si l’on considère le brouet du programme Macron lequel nage, en apparence, dans l’amateurisme en eau profonde tout en

Le “contrat” de l’homme de Picardie

Re-lecture     Macron se pose en con-tractant de/avec la nation. Pourquoi pas ? Cette  formalisation de la présentation de son programme s'avère certes un peu emphatique mais solennelle aussi en lien avec l'enjeu. Voici pourquoi la lecture attentive de ce « contrat » qui nous est proposé s’impose de mon point de vue. EM

Note sur “l’ordo-libéralisme” de Macron

Wilhelm Röpke (1899-1966)

Néo-néo-libéralisme Note au sujet de l’ordolibéralisme dont ne se réclame pas encore explicitement le candidat Macron mais cela s'apprécie pour qui sait entendre. Le lyrisme du candidat du “Projet France”… s'interdit de prononcer des gros mots… c'est un garçon bien élevé. L’ordolibéralisme[^1] est un des rameaux du néo-libéralisme. Il se développe, après la

De la Macronomie au « Néo-doriotisme »

Jacques Doriot, le fantôme du passé décomposé Bref rappel historique : Jacques Doriot, ancien combattant et député-maire communiste de Saint-Denis. est à l'origine de la création, circa 1936-1940, du “doriotisme” pour autant que l'historien distingue cette tendance du collaborationnisme pur et simple. Cet élu de gauche notoirement antifasciste et philosémite à

De quoi Benoit Hamon serait-il le messager ?

Benoit Hamon sur le banc du gouvernement à l'assemblée nationale

La faim du travail     L’idée de revenu universel fait converger la fin (toute relative… « poussez pas derrière, trimards chinois ! ») du travail avec la fin de la souffrance qu’engendre sa privation (structurelle ou conjoncturelle) tout en annonçant l’émergence de nouvelles capacités d’action « de l’Homme pour l’Homme ».     Ce moyen : le

Extension du domaine de l’incertitude

 Les dieux de la défaite se montrent parfois plus pédagogues que ceux de la victoire. Ces derniers sont réduits au rôle servile de murmurer à l’oreille du vainqueur les banalités concernant l’inconstance de la fortune qui procure au stratège son triomphe actuel tandis que la lucidité dans la défaite oblige

Top